Veuillez mettre à jour votre lecteur Flash

Get Adobe Flash player

Tourisme

ACTUALITÉ

Que faire ce week-end près de chez moi ?
Coups de cœur, bons plans… Retrouvez toutes les sorties et bonnes adresses près de chez vous en un clic : cliquez ici


Beaufort-en-Anjou, son histoire…


l'église Notre-Dame la colonne Jeanne de Laval

Suivre les traces laissées par l'histoire, c'est possible à Beaufort-en-Anjou. Suivez le guide et découvrez son patrimoine architectural et naturel.

Beaufort a été une des principales places fortes de l’Anjou avant la révolution et était la 3ème ville du département au XIXème siècle. Les premiers vestiges datent de 5 000 ans avant J-C. Les premiers habitants s’installent à Saint-Pierre-du-Lac, Puis ils se rapprochent d’une butte de terre à l’abri des crues, autour d’un château fort construit par le comte d’Anjou FOULQUE NERRA au XIème siècle. « Bellus fortis », le nom est né : « Beaufort ».

En 1347, Beaufort devient un comté (jusqu’à la révolution) avec 14 communes et Guillaume ROGER, premier comte de Beaufort, reconstruit le château. Au XVème siècle, le comte de Beaufort est René d’Anjou, duc d’Anjou. Sa seconde épouse Jeanne de LAVAL résidera à Beaufort après la mort de René. Les habitants l’appellent « la bienfaitrice ».

XVIIIème siècle : Depuis le Moyen-âge, Beaufort est réputé pour ses compagnons tisserands. Comme le chanvre pousse bien dans la vallée, Colbert autorise en 1750 la création d’une manufacture de toile royale qui va faire la prospérité de la ville. La ville devient un important centre de commerces et de marché (dans les Halles).

La révolution industrielle remplace les voiles par la vapeur et le chanvre par le coton. La manufacture ferme en 1852. Des marchands de graines comme la maison VILMORIN s’intéressent à Beaufort et à son sol riche. La vallée va devenir un grand champ d’essai, spécialiste en semences fourragères, potagères et florales. Grace à un micro climat, tout pousse dans la vallée.

Edgar PISANI, ministre de l’agriculture de De Gaulle et député angevin, va faire de la vallée le « polder angevin » en aménageant l’Authion, la « petite fille de la Loire ». Aujourd’hui, des entreprises leaders en semences et plants sont présentes, en lien avec le pôle végétal angevin de compétitivité international : VEGEPOLYS.

VISITES ET DÉCOUVERTES :

Pour découvrir le patrimoine local, le parcours Jeanne de Laval se suit à pied par un marquage au sol. De la place Jeanne de Laval, aux Halles, à l’église Notre Dame, en passant par l’ancien hôpital, se découvrent les beaux hôtels particuliers et logis ainsi que les ruines du château.

Le musée Joseph-Denais, réouvert en 2011, consacre une place honorable à l’histoire locale.


Quelques rendez-vous annuels...

Le semi-marathon national qui rassemble chaque année plus de 1 000 coureurs le premier dimanche d'octobre.
Les Ateliers gastronomiques tout début décembre qui rassemble dans les halles tout ce qu'il y a de mieux pour réussir ses fêtes de fin d'année, avec des conseils et des cours de cuisine en direct.
Le feu d'artifice du 14 juillet avec concert, retraite aux flambeaux.


Les logements touristiques


Dans la ville de Beaufort-en-Anjou


Chambre d’hôtes

Au fil de l'eau

Ouvert toute l'année
2 chambres - (4 personnes)
 
Coordonnées :
Mme et M. RIOBE
Lieu dit Le Petit Buzet
02.41.45.69.25 - 06.80.59.38.07
aufildeleaubeaufort@gmail.com
www.aufildeleaubeaufor.wix.com
Tarifs :
1 nuitée : 57 €
Lit supplémentaire : 20 €


Les Léards d'Authion

Ouvert de mai à septembre
2 chambres (6 personnes)
 
Coordonnées :
Martine et Jean-Paul Fontès
Rue de la Petite Porte
06 87 88 86 61
www.lesleardsdauthion.fr
lesleardsdauthion@orange.fr
Tarifs :
1 nuitée : de 82 à 87 € petit‑déjeuner inclus
Lit supplémentaire : 25 €
 
 


La Bridaniere

Ouvert toute l’année
3 chambres (10 personnes - 6 adultes et 4 enfants)
 
Coordonnées :
Brigitte Lorenté
10, chemin des Planches
06 76 27 25 16
www.labridanierechambresdhotes.com
Tarifs :
1 nuitée : de 55 à 90 €
Lit supplémentaire : 15 €

Meublés de tourisme

Au Gîte du Tarry (Gîte de France - 3 épis)

Ouvert toute l'année
3 chambres (7 personnes)

Coordonnées :
Mme TESSEREAU
La Paingaudière à Gée
02.41.68.28.76 - 06.89.94.26.60
augitedutarry@laposte.net
www.gites-de-france-anjou.com
Tarifs :
Semaine : 450 à 690 €
Week-end : 225 à 288 €


Le Mont des Ceps (Gîte de France - 3 épis)

Ouvert toute l'année

3 chambres - (6 à 8 personnes)

 

Coordonnées :
Mme et M. BOUJUAU
Les Montansais – 22 rue de la Gare
02.41.57.41.72 - 06.78.99.57.69
mont-des-ceps@terre-net.fr
www.lemontdesceps.fr

Tarifs :
Week-end : 190 à 250 €
Semaine : 380 à 490 €


Gîte Le Moulin (Gîte de France - 3 épis)

Ouvert toute l'année
2 chambres - (5 personnes)

Coordonnées :
Mme et M. ALLARD
2, rue du Moulin
02.41.57.24.54
jluc.a1@orange.fr
gitelemoulin.blogspot.com
Tarifs :
Week-end : 190 à 210 €
Semaine : 380 à 490 €


Pour consulter le détail de l'offre des hébergements sur le territoire de la communauté de communes de Baugeois-Vallée, contacter l'office de tourisme du Baugeois.
Place de l'Europe - B.P. 30056 - Baugé
49150 Baugé-en-Anjou
Tél. 02 41 89 18 07


Jumelage

La ville de Beaufort en Anjou est jumelée depuis 2002 avec la commune italienne de Travagliato, située en Lombardie.
Président du comité de jumelage : Serge Maye - 02 41 57 43 05.

Ville de Beaufort-en-Anjou - CS70005 - Hôtel de Ville - Beaufort-en-Vallée - 49250 Beaufort-en-Anjou - Tél. 02 41 79 74 60 - Fax 02 41 79 74 61 - - © 2017