Veuillez mettre à jour votre lecteur Flash

Get Adobe Flash player

Environnement

ACTUALITÉ

Alerte pollen
Angers et sa région en niveau d’alerte rouge pour l’émission de pollen aux aulnes (herbacée : armoise).
Allergiques, soyez prudents !

L’Armoise est une herbe vivace qui se développe principalement dans les friches et sur les bords de route. Sa floraison commence en général après mi-juin et se poursuit tout juillet et une partie d’août. S’il s’agit d’un début d’émission en fin d’été ou à l’automne, cela correspond à un regain de floraison.

Les symptômes cliniques liés à l’allergie à l’Armoise sont similaires à ceux des autres pollinoses, avec une dominance des manifestations ORL (oto-rhino-laryngologie) sur les symptômes bronchiques. La découverte d’une allergie à l’Armoise se fait fréquemment à l’occasion d’un épisode d’allergie croisée alimentaire, notamment avec le céleri et le melon.

En savoir plus : cliquez ici



Des haies pour la vie
La Ville adhère à une opération départementale de « plantation de haies » en zone rurale, initiée par le Conseil Général.
Pour tout projet de plus de 100 m, il en finance une partie.
Pourquoi planter une haie ?
Les haies avaient disparu en partie avec le remembrement et, avec elles, toute une petite faune insectivore. Eponge pour l’eau de pluie, la haie devient un brise-vents efficace et retient les engrais par la racine de ses végétaux. Elle protège du bruit, des odeurs, du soleil. L’homme a pris conscience de son utilité pour les cultures, la terre... et pour lui quand il ramène de ses promenades des mûres, des bouquets et du petit bois !
Vous avez un projet ? Contactez le service urbanisme de la mairie au 02 41 79 74 19.


INFORMATION

Pigeons, les conseils pour préserver notre cadre de vie
Pour la sécurité et la santé de ses habitants, la ville mène, chaque année, des actions pour lutter contre le développement des pigeons. La présence de ces volatiles, par leur perchement et leur nidification, génèrent plusieurs types de nuisances, tels que :
- Les nuisances physiques : l'acidité des fientes de pigeon et leurs propriétés corrosives dégradent de nos bâtiments et vos habitations.
- Les nuisances sanitaires : le pigeon, par ses fientes, est porteur de germe, virus, bactéries et parasites transmissibles à l’homme (tuberculose, salmonellose…),
- Les nuisances sonores : par leur roucoulement.
- Les nuisances olfactives : en plus de salir nos rues, leurs fientes dégagent une odeur très désagréable au quotidien.
 

Aidez-nous à préserver notre cadre de vie
Ce n’est pas une action généreuse que d’offrir vos derniers restes de pain sec aux pigeons. Cette pratique, interdite par la loi depuis 2008, ne fait que favoriser leur prolifération qui, du fait de leur surnombre, finissent par envahir notre ville et créer des nuisances importantes. Vivre en harmonie avec les pigeons signifie éviter leur prolifération…
Si donner à manger aux oiseaux est un plaisir, accrochez des mangeoires, des boules à graines pour attirer les mésanges, les moineaux et les fauvettes. Le plaisir sera au rendez-vous. C’est garanti !


Frelons asiatiques
La ville participe à hauteur de 50% à la destruction des nids

Classé « espèce exotique, envahissante et nuisible » depuis 2012, le frelon asiatique constitue une menace pour l’agriculture, la pollinisation et la biodiversité de notre territoire. Soyez attentifs les nids se forment dès le mois de mars.
Il représente notamment une menace économique pour l’activité apicole par les pertes engendrées dans les ruchers.
Le conseil municipal a délibéré en 2016 en faveur d’une sensibilisation de la population de Beaufort en Anjou au plan de lutte et d’un accompagnement financier au démontage de ces nids. Dans le cadre d’une convention établie avec la FDGDON, la commune prend en charge, à hauteur de 50%, les frais engagés.
 
Que faire lorsque vous détectez un nid ?
Nouveau : les services référents ne procèdent plus au démontage du nid.
Contactez la mairie au 02 41 79 74 60, les services référents se rapprochent du propriétaire du terrain pour effectuer un constat. La FDGDON* déclenche l'intervention d’une entreprise habilitée avec prise en charge à part égale par la collectivité et le propriétaire.
Ne contactez les pompiers qu'en cas d'un danger pour les personnes.
Les risques humains étant très rares, veillez à ne pas abuser du numéro d’urgence.
* Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles


Rappel des procédure de vigilance météo : quatre niveaux d’alerte
La procédure de vigilance météo repose sur l’émission systématique, à 6h et à 16h, d’une carte indiquant pour les 24 heures à venir le niveau de vigilance requis vis-à-vis du danger météorologique dans le département. En fonction de l’évolution de la situation, la mise à jour de la carte peut être réalisée à tout moment.
Niveau 1 : alerte VERTE
Pas de vigilance particulière
Niveau 2 : alerte JAUNE
Des phénomènes habituels, mais occasionnels, sont prévus dans le département, tels que pluies, vents, orages, neige ou verglas.
Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique.
Niveau 3 : alerte ORANGE
Etat de grande vigilance. Soyez très vigilant, des phénomènes météorologiques sont prévus
Niveau 4 : alerte ROUGE
Etat d’extrême vigilance. Des phénomènes météorologiques dangereux, d’intensité exceptionnelle, sont prévus

Evolution météorologique : cliquez ici
Météo France : cliquez ici


Gestion des déchets

Gestion des déchets
Collecte d'ordures ménagères, tri sélectif et déchetterie sont gérés par le SMICTOM de la Vallée de l'Authion.
Vous pouvez obtenir des renseignements sur votre facturation et payer en ligne sur http://www.smictomauthion.fr

ATTENTION :
En raison de l'épisode caniculaire, les horaires des déchetteries de Corné, Beaufort et Longué changent jusqu'au jeudi 22 juin inclus :
·        Matin : de 07h30 à 12h00
·        Après-midi : de 13h30 à 16h00

Ordures ménagères (SMICTOM) :
- Emménagement et déménagement 02 41 79 77 00
- Facturation 02 41 79 77 00

Collecte ordures ménagères :
- Ville et campagne Ouest, le lundi matin
- Campagne Est, le jeudi matin.

Tri sélectif :
- Ville, le mardi semaine paire
- Campagnes : le mercredi semaine paire.

Déchetterie : La Pièce du Bois - Ouverture : du lundi au samedi sauf lundi après-midi et jours fériés.
9h-12h et 14h-18h (été) et 9h-12h et 13h30-17h30 (hiver).

Un service de la communauté de communes Baugeois-Vallée


Contrat nature 2

Un second site naturel au nord de la ville « Les Marais »
La ville poursuit son travail sur la biodiversité et réhabilite l’espace naturel des Marais au nord de la commune.

Le contrat nature 2 fait suite à celui de 2014-15 qui a permis de réhabiliter une ancienne peupleraie en prairie humide sur les parcelles situées au lieu dit "Canada" au Sud de la commune. Un projet financé en partie par le parc naturel régional Loire Anjou Touraine (PNR) et le conseil régional des Pays de la Loire. Cette première restauration de 20 hectares a permis de favoriser la biodiversité, sur des parcelles abîmées mais réparables, tout en y accueillant un agriculteur éleveur.
Avec ce bilan très positif sur le contrat nature 1, la ville poursuit son travail en créant un deuxième espace de biodiversité dans le secteur du marais.
 
Programmé pour 2016-2017, le nouveau dispositifaura pour but de :
Rendre le site plus favorable au développement d'une faune et d'une flore diversifiées en multipliant les types d’habitats (haies, prairies, mares, cours d’eau, arbres têtards…) et en adoptant une gestion appropriée (fauche tardive, réouverture de milieux). 
Renforcer le réseau local de corridors écologiques : en recréant des connexions entre les différents habitats pour offrir aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie.
Améliorer la trame verte et bleue du secteur, notamment la trame bleue via la reconnexion de nombreux fossés au cours d’eau principal (voir encadré gris).
 
Les cinq objectifs du contrat :
- Maintenir et restaurer des prairies humides,
- Reconnecter des zones humides au sein du marais,
- Créer et restaurer un espace naturel près du centre-ville,
- Contribuer au renforcement des continuités écologiques,
- Appuyer l’économie locale (agriculteurs, apiculteurs).
Dans quelques années, le nouvel espace naturel retrouvera son aspect et sa fonction de marais, avec la faune et la flore qui y sont associées.
 
Trame verte et trame bleue, qu’est-ce que c’est ?
La trame verte et bleue est l’un des projets du Grenelle de l'environnement. Elle vise à maintenir ou à reconstituer un réseau d’échanges sur les territoires pour que les espèces animales et végétales puissent communiquer, circuler, s’alimenter et se reproduire.


Le contrat nature est signé avec la région Pays de la Loire. Ces contrats, subventionnés à 80 % par la région (20% pour la commune), ont pour vocation d’aider financièrement les collectivités à réaliser des travaux de préservation ou de restauration de la trame verte et bleue.
Ce dispositif fait l’objet chaque année d’un appel à propositions. Le contrat est conclu sur la base d’un programme d’actions détaillé et planifié sur une période de deux ans.

> En savoir plus : cliquez ici (page 5)


Cadre de vie et embellissement de la ville

Concours des Maisons fleuries 2016 :
Les résultats samedi matin 4 février


Vous souhaitez participer au consours de maisons fleuries 2017 ?
Pour Beaufort-en-Vallée
Deux passages du jury se feront en juillet et en septembre pour Beaufort-en-Vallée.
 
Pour Gée
Au cours de l'été les membres de la commission communale vont sillonner les rues de Gée à la recherche des plus belles réalisations florales et végétales des particuliers.Les futurs lauréats seront ensuite récompensés lors d’une cérémonie de remise de prix.
Sans inscription préalable, le concours des maisons fleuries est ouvert à tous. Si vous souhaitez ne pas y participer, adresser un courrier à la mairie.


entretien des trottoirs

Chacun est tenu d’entretenir son trottoir

Les agents municipaux de la voirie réalisent un nettoyage régulier de la voie publique.
En dehors de ces actions, il appartient aux propriétaires ou aux locataires :
- d’entretenir et de conserver en état de propreté la partie de leur terrain en limite de voirie. C’est-à-dire, pieds de mur, herbes le long de sa haie ou de leur trottoir.
- d'assurer le nettoyage de son caniveau, trottoir et grille d’évacuation d’eaux pluviales. Ramasser les balayures et jeter les à la poubelle. Ne les jetez surtout pas sur la voie publique ou dans les bouches d’égout.
Article L.2212-2 du Code général des collectivités territoriales


un arbre pour le climat

Opération « un arbre pour le climat »

Beaufort-en-Vallée plante son arbre
 
Jeudi 19 novembre 2015, un savonnier* a été planté au forum, rue de Lorraine, sur la pelouse devant l’espace social communautaire.
Une action qui marque l’engagement de la ville de Beaufort-en-Vallée dans l’opération « Un arbre pour le climat » à l’occasion de la COP 21, Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui a eu lieu à Paris fin 2015.
* Arbre très rustique à floraison estivale jaune


Objectif « Zéro phyto »

Réduire, encore plus, l’utilisation des produits phytosanitaires jusqu’à l’abandon total. Changer notre culture du végétal, faire accepter des méthodes alternatives qui n’auront pas les conséquences destructrices et radicales des pesticides et vous donner des solutions dans votre quotidien. Voici le nouvel objectif des élus de Beaufort-en-Vallée.
 
 
Les solutions mises en place
Pour aller vers l’abandon des herbicides un plan de gestion de l’herbe vise à la réduction des plantes indésirables. Il s’agit de faire de la « mauvaise herbe » une amie en réintroduisant plus de nature en ville, mais il faut également changer le mode de travail des agents en utilisant des techniques alternatives respectueuses de l’environnement.

Par exemple :
- L’utilisation de méthodes mécaniques et manuelles : aux abords de la voirie, des trottoirs ou sur la piste d’athlétisme.
- L’engazonnement et la plantation des lieux actuellement gravillonnés ou sablés, comme le cimetière.
- Le paillage autour des plantes et dans les massifs qui limite le développement des herbes et l’évaporation de l’eau.
Par ces nouvelles pratiques, le paysage de la ville va se modifier et la végétation y sera plus présente. Il faut avoir un regard différent et accepter une nouvelle culture du végétal avec des prairies naturelles, la végétalisation des pieds d’arbres et des surfaces sablées ou tout simplement la présence de plantes naturelles en bordure de trottoir. Un mode de fonctionnement qui n’est pas synonyme de mauvais entretien.

---------------------------------------------------
 
Vous aussi jardinez sans pesticides
Voici quelques solutions, sources de multiples bénéfices pour votre jardin :

POTAGER :
Alterner les cultures : Planter en alternance carotte et poireau limite l'usage des insecticides.
Paillage : Utiliser les résidus de tonte séchés limite fortement le développement des mauvaises herbes et évite l’évaporation de l’eau.

JARDIN D'AGREMENT :
Tonte : Régler la lame de votre tondeuse plus haute à 6 ou 8 cm rendra votre gazon plus résistant.
Plantations : Tailler régulièrement les arbustes évite le développement des maladies.
Hôtel à insectes : Zone refuge pour les insectes, ils aident au jardin.

COURS ET ALLEES
Eau de cuisson : Versée bouillante sur les mauvaises herbes elle permet de les détruire.
 


3 fleurs au concours des villes et villages fleuris

Objectif maintenu depuis 2006, le fleurissement de Beaufort-en-Vallée est une nouvelle fois récompensé.

Le prix constitue un label prisé car il a un impact positif sur l’attractivité du territoire, sans compter le bien-être que procure aux habitants l’embellissement de la ville. Le label des 3 fleurs met en valeur la politique environnementale des communes.

Il repose sur un ensemble de 3 critères :
- L’évaluation du patrimoine paysager et végétal de la commune (arbres, arbustes, fleurs, couvres sols...).
- Les efforts de la commune pour améliorer le cadre de vie et l'engagement dans les actions de développement durable (respect de l'environnement, propreté, valorisation du bâti...).
- L'animation et la valorisation touristique (actions pédagogiques, sensibilisation et participation des habitants...).


Fauchage des accotements et fossés

Chaque année, à partir du mois de mars, un agent des services techniques intervient à temps plein et parcourt les 150 kilomètres de réseaux routiers afin de faucher les accotements.
Deux passages sont parfois nécessaires.
Si la broyeuse n’est pas encore passée dans certains secteurs, c’est avant tout pour respecter un plan d’action précis qui permet de sécuriser, en priorité, les zones dites « dangereuses » comme les carrefours et la signalisation routière par exemple.


Feux de plein air

Pour les particuliers, le brûlage des déchets verts secs est autorisé sous certaines conditions :
- Les déchets doivent provenir d’une production personnelle et non d’une entreprise paysagiste ;
- En respectant l’horaire : de 11h à 15h30 en décembre, janvier et février et de 10h à 16h30 les autres mois.
- Uniquement dans les zones non urbaines.
 
Les barbecues mobiles ou transportables, conformes aux normes françaises ou européennes, sont autorisés.
Vous pouvez : composter, broyer ou déposer vos déchets verts à la déchetterie.

Déchetterie :
La Pièce du Bois
Beaufort-en-Vallée
49250 Beaufort-en-Anjou
Ouverture du lundi au samedi (sauf jours fériés)
De 9h à 12h et de 14h à 18h (été)
De 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 (hiver)
Pour plus d’infos : www.smictomauthion.fr

Vous pouvez télécharger l'arrêté préfectoral sur notre page "téléchargement"


Dépôt de vêtements

Dépôt de vêtements

2 containers à vêtements sont à votre disposition

- Rue du Puits Bouchard (petit parking à gauche avant la place de la République)
- Aux Esquisseaux (face à la salle de judo, à côté des containers à verre).

 

Contact : www.aspiresaumur.fr
Pour en savoir plus…


De nouvelles méthodes qui prés

Environnement : de nouvelles méthodes

Le grenelle 2 de l’environnement a défini des objectifs précis pour respecter la nature et préserver l’eau. La Ville a donc modifié ses méthodes de fleurissement et de traitement.


Agir autrement avec le désherbage alternatif.



3 questions au responsable des espaces verts :

• Les mauvaises herbes sont inévitables ! Quel moyen utilisez-vous pour les combattre ?
« Nous n’avons plus le choix. Un nouveau décret demande de ne plus utiliser de produits phytosanitaires (pesticides qui polluent l’eau). Alors, que faire contre les mauvaises herbes ? Auparavant, nous mettions des plastiques entre les végétaux des massifs. Désormais, nous avons semé un mélange de vivaces qui reviennent chaque année.
Résultat : c’est plus esthétique, meilleur pour l’environnement et l’entretien coûte moins cher ! »

• Le grenelle 2 parle aussi d’économiser l’eau.  Comment pourrez-vous limiter l’arrosage cet été et maintenir un beau fleurissement ?
« Là encore, c’est une question de choix et d’anticipation. Une des solutions consiste à utiliser un paillage issu du broyage des branches d'élagage. Celui-ci diminue le besoin d’eau. Mais le choix des végétaux est aussi très important. Les essences locales sont plus adaptées à notre climat et beaucoup moins gourmandes en eau. Certains gazons, plus rustiques, résistent mieux à la sécheresse ».

• Mais certains diront que des massifs sont mal entretenus, différents de ce qu’ils connaissaient ?
«  Les critères de sélections des fleurs ont changé. Nous les choisissons en fonction de l’exposition et de la qualité du sol et non plus uniquement pour l’esthétisme. Vous découvrirez de nouvelles espèces. De plus, le fait de ne plus traiter chimiquement laisse apparaître une flore spontanée qui change le paysage de votre Ville. Votre œil va s’habituer à une beauté différente : celle plus champêtre qui respecte la faune, le sol et l’eau ».


Réglementation de l'usage de l'eau

Par arrêté préfectoral, des mesures d'interdiction et de restriction ont été prises, applicables pendant la période de sécheresse.


  • Dans l’ensemble du département de Maine-et-Loire, le régime de l’interdiction est instauré pour les usages non prioritaires, à l’exception du bassin de versant de la Moine qui restent soumis au régime de la restriction.
     
    Ainsi, le remplissage des piscines privées, le lavage des bâtiments et voiries, l’arrosage des espaces verts, le lavage des véhicules hors stations professionnelles, l’alimentation des fontaines et des jets d’eau en l’absence d’un dispositif de recyclage sont totalement interdits dans le département à l’exception du bassin versant de la Moine où ces pratiques sont interdites uniquement de 10h à 20h. 

Prélèvement des eaux superficielles soumis au régime de restriction
  • interdiction, tous les jours de 10h à 20h de tout prélèvement dans les cours d’eau, affluents, nappes d’accompagnement, plans d’eau sur cours d’eau ou alimentés par les cours d’eau,
  • interdiction de toutes manœuvre de vannes et d’ouvrages de moulin ou de retenues au fil de l’eau, sur le cours principal et ses affluents,
Vous pouvez télécharger l'arrêté préfectoral et le dernier communiqué sur notre page "téléchargement" (barre horizontale du site). 
Infos complémentaires : www.maine-et-loire.equipement-agriculture.gouv.fr
 


Espaces verts

La ville de Beaufort-en-Vallée fait du végétal une de ses priorités.
Des efforts récompensés par trois fleurs au concours des villes fleuries en 2004 et le prix national de l’arbre en 2005.


- 4 ha d’espaces verts prestige gazon - 8 ha gazon sans arrosage - 2 500m2 de massifs en plantes vivaces,
- Massifs saisonniers : 20 000 plants en automne, 7 000 bulbes et 15 000 plantes en été,
- Zone naturelle des marais, avec son parcours santé : boisement (10 ha.) et prairie, zone protégée (15 ha.),
- Notre patrimoine : 1000 arbres de 54 espèces différentes. Une pratique dans le respect de l’environnement,
- Une pratique dans le respect de l'environnement.

Ville de Beaufort-en-Anjou - CS70005 - Hôtel de Ville - Beaufort-en-Vallée - 49250 Beaufort-en-Anjou - Tél. 02 41 79 74 60 - Fax 02 41 79 74 61 - - © 2017